• Eclairsissement des sentiments

    Elle se réveille, il est 11h27, normal. Il faut dire qu’elle est étudiante, pas encore 21 ans et qu’on se la coule douce, parce qu’à la fac le rythme est pas franchement épuisant. Bref, elle ouvre ses yeux et tourne sa tête pour apercevoir le bonhomme, posé à coté d’elle, les yeux encore clos. Une main va pour caresser son visage, une main frêle, jeune, aux ongles un peu abimé par le stress, une main qui se dépose doucement sur sa joue puis qui remonte vers ses sourcils si bien dessinés et elle le retrace avec son doigt.

     

    Il ouvre ses yeux, il pose son œil droit dans son œil gauche à elle, vision croisée des yeux qui dépassent de l’oreiller. Douceur matinale encore un peu embuée par le réveil et les rêves qui s’évanouissent tranquillement dans les cerveaux. Drôle de sensation indéfinissable, à cause de ces sentiments pas encore tout à fait bien définis. Car il y a ce fil un peu mystérieux entre eux deux mais elle a peur. Elle ne connait pas ce que c’est d’aimer simplement, sans attendre, sans se poser de question. En fait elle ne s’aime pas et elle envisage à peine l’idée que ce garçon puisse avoir un minimum de sentiments pour elle. Il est alors bien compliqué de s’y faire, mais ces moments, comme le réveil, lui fait clairement comprendre que même si sa tête est remplie par 36000 questions il y a bel et bien un lien qui les nouent maintenant et qu’il est inscrit dans leur cœur à eux deux peu importe la manière dont ça finira…


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :